From schooling to education: how to make learning smarter
 

Du primaire au supérieur : cap sur un apprentissage plus intelligent

Du jour au lendemain, la technologie est devenue vitale pour les élèves et étudiants du monde entier. Les premiers bilans de cette expérience nous permettent de tirer de précieuses leçons sur son rôle dans l’enseignement à court comme à long terme. Cet article se penche sur les conclusions de nouvelles études, avant de définir les axes de progression vers le Smart Learning.

Intel-logo

« Lorsque vous retirez la notion de plein gré de l’enseignement, cela devient de l’instruction. » John Taylor Gatto, auteur et enseignant pendant 30 ans

On ne s’avancera pas trop en affirmant que le monde de l’enseignement vit actuellement une vraie révolution. La technologie jouait déjà un rôle de plus en plus important quand, en mars 2020, tout a changé. Tout à coup, 1,37 milliard d’élèves dans toute la planète ont dû passer en enseignement à distance.[1] Aujourd’hui, la plupart des écoliers, collégiens, lycéens et étudiants ont repris le chemin des salles de classe et des amphis. Mais après des mois d’enseignement en distanciel, qu’avons-nous appris de cette expérience ?

 

Ce qu’en disent les études

Une nouvelle étude réalisée par l’Université de Birmingham met en évidence les grands avantages de l’enseignement assisté par les technologies. L’enregistrement des cours en visio, en particulier, peut aider les élèves à revenir sur certains points difficiles et garder certains conseils à l’esprit tout au long de leur parcours d’enseignement.[2] Côté coûts pour les établissements, le virtuel présente un intérêt certain dans la mesure où il permet aux enseignants de se recentrer sur des tâches moins répétitives.

L’étude relève cependant que ces avantages doivent être rigoureusement comparés aux traditionnels points forts de l’enseignement en présentiel. La collaboration, par exemple, est un art difficile à perfectionner en ligne. De nombreuses solutions sont configurées de telle sorte qu’elles engendrent un enseignement très passif, qui perd vite l’attention de l’élève.

 

Comment évoluer vers le Smart Learning

 

1. Placez le « plein gré » au cœur de l’enseignement à distance

Certes, certains enseignements en ligne peuvent être excessivement passifs, mais il existe des technologies qui donnent à l’apprenant davantage de choix dans la gestion de son parcours pédagogique, en présentiel comme en distanciel.

Grâce à des outils comme ActiveLearn et Newsela, les enseignants peuvent faire plancher leurs élèves sur différents exercices interactifs rattachés aux mêmes contenus. Les élèves bénéficient ainsi d’un enseignement à la carte, sans pour autant alourdir la charge de travail des enseignants.

Des outils comme Edpuzzle vous permettent de créer des cours interactifs à partir de n’importe quelle vidéo. Vous pouvez suivre l’implication de vos élèves et ludifier vos contenus. L’outil permet également aux élèves de définir leur propre rythme d’apprentissage.

 

2. Profitez d’une meilleure visibilité sur vos élèves

Avec les cours en présentiel, les enseignants et les professeurs repèrent immédiatement les élèves distraits ou en décrochage. En ligne, cela semble plus difficile. Pourtant, il existe des moyens de reproduire l’expérience du présentiel dans le monde virtuel.

LanSchool Air, par exemple, permet aux enseignants de voir l’écran de chaque élève pendant le cours. Ils peuvent bloquer l’accès des élèves à certains sites web pendant la durée de la leçon, voire limiter l’usage d’Internet aux seuls sites web approuvés. Ils peuvent également envoyer des messages individuels aux élèves avec des invites ou des conseils pour les aider sur certains exercices.

Utilisés à bon escient, ces outils mettent en valeur tous les avantages de l’enseignement à distance, tout en atténuant ses inconvénients.

 

3. Créez des bases solides pour l’avenir

Vous aurez beau déployer tous les moyens possibles et imaginables pour créer la salle de classe virtuelle idéale, vos efforts resteront vains si les élèves ne sont pas équipés des bons appareils. De plus, vous ne pourrez protéger ni les apprenants, ni votre établissement, si vous ne maîtrisez pas parfaitement la sécurité des appareils.

Les Winbooks et Chromebooks de Lenovo sont conçus pour vous aider à créer des expériences interactives et engageantes en présentiel comme en distanciel. Le Winbook Lenovo 300e G2, par exemple, permet aux élèves d’apprendre à leur manière : avec sa charnière à 360 degrés et ses quatre modes différents, ils peuvent choisir le format le mieux adapté aux différentes matières, pour les cours d’art plastique comme pour la rédaction d’un devoir de français. Quant au Chromebook Lenovo 100e, il offre une option économique qui démocratise l’accès aux meilleurs outils d’apprentissage.

Dernier point, et non des moindres, ces appareils accompagneront les élèves tout au long de leur parcours éducatif. Ils sont suffisamment solides pour résister aux coups, chutes ou déversements de liquide. Et suffisamment sûrs pour permettre à vos équipes informatiques de suivre, d’évaluer et de protéger les appareils à distance, à tout moment.

 

Pour en savoir plus, visitez notre page Lenovo Enseignement ici. 

 

[2] Université de Birmingham, Teacher Education Modality Rapid Review, août 2020.