5 lessons from disruption in education
 

Enseignement : les 5 leçons à retenir de la grande disruption

Au cours des 18 derniers mois, le monde de l’enseignement s’est souvent retrouvé sous le feu des projecteurs médiatiques, tant les questions ont été nombreuses quant à l’avenir de toute une génération d’élèves et d’étudiants. Mais sur le terrain, comment les établissements se sont-ils adaptés à la pandémie ? Et quelles leçons en tirer pour les mois et les années à venir ?

 
Intel-logo

 

 

1. Enseignement en ligne : bon point pour l’assimilation des cours, des progrès à faire pour l’engagement

En mars dernier, plus d’un milliard d’écoliers, collégiens, lycéens et étudiants dans le monde ont basculé en enseignement à distance quasiment du jour au lendemain.

Selon Microsoft, les établissements scolaires et universitaires du monde entier ont été très prompts à passer au distanciel, notamment à l’aide d’outils comme Microsoft Teams, utilisé par 183 000 établissements dans 175 pays.

Aujourd’hui, l’heure est aux bilans.

Des études démontrent que les élèves et étudiants assimilent plus rapidement les cours en ligne. L’apprentissage est entre 40 et 60 % plus rapide qu’en salle de classe, car les étudiants peuvent avancer à leur propre rythme, revenir en arrière et relire, sauter ou accélérer certains sujets à leur guise, etc.

D’autres travaux de recherche révèlent que les étudiants retiendraient en moyenne 25 à 60 % plus de contenu en ligne, contre seulement 8 à 10 % en classe.

Seul bémol, l’expérience n’est pas toujours très engageante, avec 77 % d’élèves et d’étudiants déclarant avoir eu du mal à s’adapter. 

Ce qu’il faut retenir ici, c’est qu’il est important de savoir s’adapter au support. Par exemple, la ludification des apprentissages et les retours sensoriels augmentent la participation et la motivation des apprenants, en particulier chez les plus jeunes.

 

2. Les technologies sont appelées à jouer un rôle encore plus important

Les solutions collaboratives d’aujourd’hui permettent aux établissements de s’adapter rapidement en ces temps incertains. À plus long terme, elles vont continuer à influencer l’évolution des techniques d’apprentissage.

Les enseignants expliquent par exemple que les soirées parents-profs sont plus faciles à planifier et à organiser en vidéo, notamment grâce au décompte du temps imparti à chaque parent. Les cours en ligne permettent de fusionner les cours et les devoirs pour un apprentissage plus cohérent. Quant aux élèves ou étudiants dans l’incapacité d’assister à certains cours, ils peuvent travailler en binôme avec ceux qui le peuvent, à l’aide d’outils de collaboration en ligne semblables à ceux employés dans le monde de l’entreprise .

Ce qu’il faut retenir ici, c’est qu’il est important de faire preuve de créativité dans l’usage des technologies. Si vous décidez de passer à un modèle d’enseignement hybride, voyez le présentiel comme une extension de la composante online, et non le contraire.

 

3. Les enseignants ont besoin de solutions plus simples et d’un meilleur accompagnement

Soutenir et former les enseignants est un enjeu plus essentiel que jamais. Une enquête menée auprès des enseignants dans 60 pays a démontré que 60 % d’entre eux ne se sentaient pas préparés à l’enseignement en ligne.

Ce qu’il faut retenir ici, c’est que la solution technologique fournie doit être à la fois fiable et simple d’utilisation.

Prenons l’exemple d’un équipement visio dédié, tel que le ThinkSmart Hub.

Ici, pas de perte de temps à configurer ou modifier des PC ou des ordinateurs portables existants. Juste un écran tactile Full HD avec des icônes simples, comme la touche « réunion ».

 

4. Il faut continuer à investir dans la sécurité malgré les coupes budgétaires

Fait inquiétant, les derniers chiffres montrent que les établissements scolaires sont la deuxième cible des ransomwares, tandis que 87 % disent avoir déjà été victimes d’une cyberattaque.

Depuis l’apparition du COVID-19, le FBI a constaté une augmentation de 300 % de la cybercriminalité. N’y voyez aucune coïncidence : l’essor de l’enseignement à distance a grandement élargi la surface de risques en raison de la prolifération d’appareils connectés à Internet.

La sécurité ne peut plus être le parent pauvre de l’école.

Ce qu’il faut retenir ici, c’est qu’il est indispensable de standardiser votre sécurité autour d’une approche globale, cohérente et capable de rentabiliser chaque centime investi.

Avec ThinkShield, Lenovo propose un outil capable de protéger à la fois votre réseau et vos appareils. ThinkShield protège les identités, données et appareils contre les menaces en ligne, assurant ainsi la sécurité des élèves et des enseignants sur Internet.

 

5. Ces changements vont s’installer dans la durée

Le passage aussi soudain qu’imprévu à l’enseignement en ligne a pris de cours toutes celles et ceux qui n’avaient ni la formation, ni les outils technologiques adaptés. Mais depuis, le monde de l’éducation a su s’adapter et les avantages de l’enseignement en ligne sont plus visibles.

À l’heure où les établissements du monde entier rouvrent timidement leurs portes, la numérisation de l’enseignement devrait faire émerger un nouveau modèle hybride à la croisée du présentiel et du distanciel.